Carte blanche à l'ACID

 

Pour leur cycle de septembre, les 17, 18, 19, 20 septembre à 20h30, les Visiteurs du soir donnent ...

L'ACID (Association du cinéma indépendant pour sa diffusion) est née en 1992 de la volonté de cinéastes de s'emparer des enjeux liés à la diffusion des films, à leurs inégalités d'exposition et d'accès aux programmateurs et spectateurs. Ils ont très tôt affirmé également leur souhait d'aller échanger avec les publics et revendiqué l'inscription du cinéma indépendant dans l'action culturelle de proximité. Dans un marché cinématographique où les 10 premiers films occupent chaque semaine 93% des écrans, les cinéastes de l'ACID soutiennent et accompagnent chaque année une vingtaine de nouveaux longs métrages réalisés par d'autres cinéastes, français ou internationaux. Choisir ces films, c'est pour eux donner de la visibilité à des oeuvres insuffisamment diffusées, permettre une plus grande diversité d'oeuvres.
En 2020, l'ACID regroupe plus d'une centaine de cinéastes, est un lieu d'échanges sur le cinéma, de réflexion et de solidarité où se rencontrent des cinéastes de tous âges et de tous âges et de tous horizons. L’ACID est présente chaque année au Festival de cannes avec une programmation parallèle de films le plus souvent sans distributeurs.

Cette "carte blanche" propose - entre le 17 et le 20 septembre - 5 films originaux, dont certains présentés à Cannes en 2019 - dont 2 (Kongo, Vif-Argent) seront présentés par leur réalisateur et un 3ème (Si c'était de l'amour) présenté par un réalisateur de l'ACID, ce qui annonce des débats passionnants. 

Affiches: 

EVA EN AOÛT

VOSTFR Espagnol
(Cliquer sur l'image pour accéder à la page AlloCiné)
Année de réalisation: 
2020
Pays: 
Espagne
Durée: 
2h09
Réalisateur: 
Jonás Trueba
Acteurs principaux: 
Itsaso Arana, Vito Sanz, Isabelle Stoffel
Synopsis: 

Eva, 33 ans, décide de rester à Madrid pour le mois d’août, tandis que ses amis sont partis en vacances. Les jours s’écoulent dans une torpeur madrilène festive et joyeuse et sont autant d’opportunités de rencontres pour la jeune femme.

Commentaire des Visiteurs du Soir: 

Ruisselant de charmes, le film musarde dans les rues de Madrid qu’il embrasse dans tous les plans, fuyant l’espagnolade de carte postale sans renier la qualité picturale de la ville. « Une chronique à la Rohmer d’une grâce absolue ». Télérama

Séances: 
Jeudi 17 Septembre 2020, 20:30

Bande annonce (trailer):

KONGO

(Cliquer sur l'image pour accéder à la page AlloCiné)
Mention spéciale: 
en présence du réalisateur
Année de réalisation: 
2020
Pays: 
France-Congo
Durée: 
1h10
Réalisateur: 
Hadrien La Vapeur, Corto Vaclav
Acteurs principaux: 
Film documentaire
Synopsis: 

À Brazzaville, un monde invisible régit le monde visible. L'apôtre Médard se démène pour guérir les malades victimes de mauvais sorts. Mais sa vie bascule lorsqu'on l'accuse publiquement de pratiquer la magie noire.

Commentaire des Visiteurs du Soir: 

Au bord du fleuve Congo magnifié par de splendides orages panoramiques, mais surtout au fil de sidérantes séances de sorcellerie (saignées, transes, invocations, breuvages, écriture magique), les deux jeunes coréalisateurs français nous embarquent dans un monde occulte fascinant et pourtant bien réel. Les deux documentaristes n’hésitent pas à remettre en question avec pertinence la place du fantastique dans le réel, notamment dans la façon de filmer l’invisible ou de le suggérer. Stupéfiant et passionnant.

Séances: 
Vendredi 18 Septembre 2020, 20:30

Bande annonce (trailer):

VIF-ARGENT

(Cliquer sur l'image pour accéder à la page AlloCiné)
Mention spéciale: 
en présence du réalisateur
Année de réalisation: 
2020
Pays: 
France
Durée: 
1h46
Réalisateur: 
Stéphane Batut
Acteurs principaux: 
Daphné Koutsafti, Thimotée Robart, Judith Chemla
Synopsis: 

Juste erre dans Paris à la recherche de personnes qu’il est seul à voir. Il recueille leur dernier souvenir avant de les faire passer dans l’autre monde. Un jour, une jeune femme, Agathe, le reconnaît. Elle est vivante, lui est un fantôme. Comment pourront-ils s’aimer, saisir cette deuxième chance ?

Commentaire des Visiteurs du Soir: 

Avec ce premier film joliment incarné, Stéphane Batut retrouve l’atmosphère atypique du cinéma de Franju, son modèle revendiqué, et transfigure le quotidien le plus banal par le fantastique. « Une romance fantastique et une errance mélancolique constituent cette oeuvre singulière, un nouveau diamant dans la constellation d'un cinéma français souterrain, dont l'étrangeté n'empêche pas la douceur ni la candeur. Un cinéaste à suivre ». Bande à part

Séances: 
Samedi 19 Septembre 2020, 20:30

Bande annonce (trailer):

MICKEY AND THE BEAR

VOSTFR anglais
(Cliquer sur l'image pour accéder à la page AlloCiné)
Année de réalisation: 
2020
Pays: 
États-Unis
Durée: 
1h29
Réalisateur: 
Annabelle Attanasio
Acteurs principaux: 
Camila Morrone, James Badge Dale, Calvin Demba
Synopsis: 

Mickey Peck, une adolescente du Montana, a la lourde responsabilité de s'occuper de son père, un vétéran accro aux opiacés. Quand l'opportunité́ se présente de quitter pour de bon le foyer, elle fait face a  un choix impossible...

Commentaire des Visiteurs du Soir: 

« Un premier film à la beauté brute, porté par une actrice en devenir ». Les Fiches du cinéma « Pour son premier long métrage, la jeune Annabelle Attanasio se plie aux règles d’un genre assez balisé : la chronique sociale avec père et fille formant un couple abîmé. Sans éviter tous les clichés, elle arrive à lui insuffler sa touche personnelle, à coups d’ellipses bienvenues et de dialogues justes et sobres ». Télérama

Séances: 
Dimanche 20 Septembre 2020, 18:00

Bande annonce (trailer):

SI C'ÉTAIT DE L'AMOUR

VOSTFR
(Cliquer sur l'image pour accéder à la page AlloCiné)
Mention spéciale: 
Film présenté par un réalisateur de l'ACID
Année de réalisation: 
2020
Pays: 
France
Durée: 
1h22
Réalisateur: 
Patric Chiha
Acteurs principaux: 
Film documentaire
Synopsis: 

Ils sont quinze jeunes danseurs, d’origines et d’horizons divers. Ils sont en tournée pour danser Crowd, une pièce de Gisèle Vienne inspirée des raves des années 90, sur l’émotion et la perception du temps. En les suivant de théâtre en théâtre, Si c’était de l’amour documente leur travail et leurs étranges et intimes relations. Car les frontières se troublent. La scène a l’air de contaminer la vie – à moins que ce ne soit l’inverse. De documentaire sur la danse, le film se fait alors voyage troublant à travers nos nuits, nos fêtes, nos amours.

Commentaire des Visiteurs du Soir: 

Patric Chiha construit un stimulant documentaire à la croisée de la danse, du théâtre et de la fiction, baigné par une esthétique de la transe et du débordement. Presque une invitation à danser la vie. « Le réalisateur superpos[e] en un patchwork temporel danseurs et personnages, pulsions réelles et amours imaginaires, fables et confidences, et jou[e] superbement des mythologies attachées aux espaces du théâtre ». Libération

Séances: 
Dimanche 20 Septembre 2020, 20:30

Bande annonce (trailer):