LA 58e SEMAINE DE LA CRITIQUE

Du 16 au 25 mai

Les Visiteurs du Soir accueillent à Valbonne la


 

 Cela fait maintenant 25 ans que notre association accueille la Semaine de la critique à Valbonne pendant le Festival de Cannes.

 Comme l’an dernier, nous vous proposons une grande partie des films projetés à Cannes les jours précédents. Au programme, les 7 films en compétition pour le Grand prix Nespresso, le film d’ouverture, et 2 soirées consacrées aux courts métrages en compétition.

Jeudi 16 mai, Présentation par Charles Tesson, délégué général de la Semaine de la Critique, des films à l’affiche à Valbonne. Il sera accompagné de l’équipe du film Le Miracle du Saint inconnu (Maroc).

Puis chaque soir à 20h30 se succèderont les projections, présentées par un critique de la Semaine de la critique, le plus souvent en présence des équipes des films qui échangeront avec le public à la fin du film. Cet échange se prolongera ensuite de manière informelle autour d’un pot dans le hall du cinéma. Ce sera l’occasion pour les spectateurs de discuter personnellement avec tel ou tel membre de l’équipe du film de la soirée.

Chaque soir, à la fin de la projection, les spectateurs sont invités à voter afin de désigner à la fin de la compétition le film obtenant le Prix du Public des Visiteurs du Soir, un prix pour les longs métrages et un prix pour les courts. Résultats qui sont ensuite transmis à l’équipe de la Semaine de la Critique.
L’an dernier, le Prix du Public a été attribué pour le long métrage au film islandais Woman at War, de Benedikt Erlingsson, avec Halldóra Geirharðsdóttir, Davíð Þór Jónsson (Islande) et pour le court métrage  à Pauline asservie de la réalisatrice française Charline Bourgeois-Tacquet.

Durant la manifestation les tarifs restent les mêmes que le reste de l'année (6,5 €, tarifs réduits : 65 ans et plus 5,5 €, Adhérents 4 €, chômeurs, étudiants jusqu'à 25 ans et jeune public 4 €). Attention : Les badges professionnels sont acceptés mais pas les badges Cannes Cinéphiles. Pas de réservations à l'avance, sauf préventes à la caisse la veille).
 


 Le calendrier de la manifestation   

  • Jeudi 16 mai, 20h30 : 

    Présentation du programme de la Semaine par Charles Tesson, suivie de la projection de LE MIRACLE DU SAINT INCONNU de Alaa Eddine Aljem
    2019 | Première mondiale | 1h40 | Maroc / France / Qatar / Allemagne / Liban. Avec : Younes Bouab, Salah Bensalah, Bouchaib Essamak, Mohamed Naimane, Anas El Baz, Hassan Ben Bdida, Abdelghani Kitab, Ahmed Yarziz. en présence de l'équipe du film.

    Au beau milieu du désert, Amine court. Sa fortune à la main, la police aux trousses, il enterre son butin dans une tombe bricolée à la va-vite. À sa sortie de prison, l’aride colline est devenue un lieu de culte où les pèlerins se pressent pour adorer celui qui y serait enterré : le Saint Inconnu. Obligé de s’installer au village, Amine va devoir composer avec les habitants sans perdre de vue sa mission première : récupérer son argent.


    Consulter les photos de la soirée en cliquant sur l'image : 

     
  • Vendredi 17 mai, 20h30 :

    Hvítur, Hvítur Dagur (A WHITE, WHITE DAY) de Hlynur Pálmason
    2019 | Première mondiale | 1h49 | Islande / Danemark / Suède. Avec : Ingvar E. Sigurðsson, Ída Mekkín Hlynsdóttir, Hilmir Snær Guðnason, Björn Ingi Hilmarsson, Elma Stefanía Ágústsdóttir, Sara Dögg Ásgeirsdóttir, Haraldur Ari Stefánsson, Sigurður Sigurjónsson, Arnmundur Ernst Bachman. en présence de l'équipe du film.

    Dans une petite ville perdue d’Islande, un commissaire de police en congé soupçonne un homme du coin d’avoir eu une aventure avec sa femme récemment décédée dans un accident de voiture. Sa recherche de la vérité tourne à l’obsession. Celle-ci s’intensifie et le mène inévitablement à se mettre en danger, lui et ses proches. Une histoire de deuil, de vengeance et d’amour inconditionnel.

    Consulter les photos en cliquant sur l'image : 

  • Samedi 18 mai, 20h30

    J'AI PERDU MON CORPS de Jérémy Clapin
    2019 | Première mondiale | 1h21 | France. Avec : Hakim Faris, Victoire Du Bois, Patrick D’Assumçao. en présence de l'équipe du film.

    À Paris, la main tranchée d’un jeune homme s’échappe d’une salle de dissection, bien décidée à retrouver son corps. Au cours de sa cavale semée d’embûches à travers la ville, elle se remémore toute sa vie commune avec lui, jusqu’à sa rencontre avec Gabrielle.

    ​Consulter les photos en cliquant sur l'image : 

  • Dimanche 19 mai, 20h30 :

    VIVARIUM de Lorcan Finnegan

    2019 | Première internationale | 1h37 | Irlande / Belgique. Avec : Imogen Poots, Jesse Eisenberg, Eanna Hardwicke, Jonathan Aris, Senan Jennings.

    Une jeune femme et son petit-ami sont à la recherche de la maison de leurs rêves. Accompagné d’un étrange agent immobilier dans un tout nouveau lotissement, le couple va se retrouver dans une bien curieuse situation, dont il va leur être difficile de s’extraire…

    Pas d'équipe de film.

  • Lundi 20 mai, 20h30

    CENIZA NEGRA (Cendre Noire) de Sofía Quirós Ubeda. 
    2019 | Première internationale | 1h22 | Costa Rica / Argentine / Chili / France. 
    Avec : Smachleen Gutiérrez, Humberto Samuels, Hortensia Smith, Keha Brown. en présence de l'équipe du film.

    Selva, 13 ans, découvre qu’en mourant on ne fait que changer de peau. On peut se transformer en loup, en chèvre, en ombre, en tout ce que l’imagination permet.

    Consulter les photos en cliquant sur l'image : 

  • Mardi 21 mai, 20h30

    PROGRAMME DE COURTS MÉTRAGES 1en présence des réalisateurs des films. Programme présenté par Rémi Bigot, de la Semaine de la critique.

    - Journey Through a Body de Camille Degeye
    2019 | Première mondiale | 31’ | France. ​Avec : Thomas Kuratli, Laurence Hallard
    Thomas, musicien suisse-allemand, est cloîtré chez lui à cause d'un pied cassé. Il erre dans son petit appartement parisien, la jambe dans le plâtre, occupé à la composition d'un nouveau morceau. Lorsque le jour se lève, une visiteuse inattendue l’attend derrière sa porte.

    - Ultimul Drum Spre Mare (Le dernier Voyage à la mer) de Adi Voicu
    2019 | Première mondiale | 12’ | Roumanie. Avec : Angela Marcovici, Ana Ciontea, Cristina Juncu, Silviu Debu, Salih Yildirim, Alina Vior
    Six passagers sont en route vers la mer dans le compartiment d’un train. Après un certain temps, la défiance s’installe et fait perdre à certains d’entre eux leur sang-froid. La suite du trajet vire au cauchemar.

    - Fakh (The Trap) de Nada Riyadh
    2019 | Première mondiale | 20’ | Egypte / Allemagne. Avec : Shaza Moharam, Islam Alaa, Nabil Nour El Din
    Loin des regards indiscrets, un jeune couple non marié se réfugie au fin fond d’une station balnéaire à l’abandon pour faire l’amour. Le rapport de forces au sein du couple est mis à l’épreuve quand la fille révèle vouloir mettre un terme à leur relation.


    - The Manila Lover de Johanna Pyykkö
    2019 | Première mondiale | 26’ | Norvège / Philippines. Avec : Øyvind Brandtzæg, Angeli Bayani
    Lors d’un voyage aux Philippines, Lars, un norvégien quinquagénaire a rencontré la philippine avec qui il veut passer le restant de sa vie. Mais à sa grande surprise, elle refuse. Lars doit alors faire face à ses préjugés et à cette situation inconfortable.

    - Kolektyvinai sodai (Community Gardens) de Vytautas Katkus
    2019 | Première mondiale | 15’ | Lituanie
    Une histoire sur une relation peu chaleureuse entre un père et son fils. Leur lien, emmuré dans l'indifférence, se désintègre complètement.
    Avec : Vygantas Bachmackij, Arvydas Dapsys, Aiste Zabotkaite, Jelena Juscenko

    ​Consulter les photos en cliquant sur l'image : 

  • Mercredi 22 mai, 20h30

    ABOU LEILA de Amin Sidi-Boumédiène
    2019 | Première mondiale | 2h15 | Algérie / France. 
    Avec : Slimane Benouari, Lyes Salem, Azouz Abdelkader, Fouad Megiraga, Meryem Medjkane, Hocine Mokhtar, Samir El Hakim. en présence de l'équipe du film

    Algérie, 1994. S. et Lotfi, deux amis d’enfance, traversent le désert à la recherche d’Abou Leila, un dangereux terroriste. La poursuite semble absurde, le Sahara n’ayant pas encore été touché par la vague d’attentats. Mais S., dont la santé mentale est vacillante, est convaincu d’y trouver Abou Leila. Lotfi, lui, n’a qu’une idée en tête : éloigner S. de la capitale. Pourtant, c’est en s’enfonçant dans le désert qu’ils vont se confronter à leur propre violence.

    Pas d'équipe de film.

     
  • Jeudi 23 mai, 20h30

    PROGRAMME DE COURTS MÉTRAGES 2
    en présence des réalisateurs des films. Programme présenté par Léo Soesento, de la Semaine de la critique.

    - Ikki illa meint de Andrias Høgenni
    2018 | Première internationale | 21’ | Danemark / Îles Féroé. Avec : Mariann Hansen, Sissal Drews Hjaltalin, Niels Dampe
    Elinborg tombe par hasard sur son amie Marita au supermarché. Elles restent courtoises mais quelque peu gênées car Elinborg a oublié l’anniversaire de Marita. Cependant quelque chose d’autre taraude Marita ; elle décide de mettre son amie au pied du mur et demande à Elinborg si elle l’a bloquée sur Facebook.

    - Dia de festa (Jour de fête) de Sofia Bost
    2019 | Première mondiale | 17’ | Portugal
    Mena vit seule avec sa fille Clara qui fête ses 7 ans. Malgré leur situation précaire, elle parvient tout de même à lui organiser une fête d’anniversaire. Mais un coup de fil de sa mère vient bouleverser sa journée.

    - Mardi de 8 à 18 de Cecilia de Arce
    2019 | Première mondiale | 26’ | France. Avec : Rime Nahmani, Hicham Talib, Tobias Nuytten, Big John de Paname, Rebecca Finet, Chainez Dehchar, Florian Lemaire.
    Névine, surveillante dans un collège, met tout son coeur dans ce petit boulot un peu ingrat entre les profs, l’administration et les élèves. Logan, un collégien qu’elle apprécie, insiste pour récupérer une casquette aux objets trouvés. Elle ne se doute pas des conséquences que son geste va entraîner.

    - She Runs de Qiu Yang
    2019 | Première mondiale | 20’ | Chine / France. Avec : Xue Jiayi.
    Un hiver chinois comme les autres. Yu, une jeune collégienne d’une petite ville tente de quitter son équipe de gymnastique rythmique.

    - Lucía en el limbo de Valentina Maurel
    2019 | Première mondiale | 20’ | Belgique / France / Costa Rica. Avec : Rita Martins, Melissa Matos, Teresa Madruga, Sandra Celas, Mariana Silva, Sara Gonçalves, Fernanda Neves
    Lucia, 16 ans, veut plus que tout se débarrasser de deux choses : ses poux et sa virginité.
    Avec : Ana Camila Arenas, Reynaldo Amien, José Alberto Romero, Mayté Ortega Floris, Rosibel de la Trinidad


    Consulter les photos en cliquant sur l'image : 
     
  • Vendredi 24 mai, 20h30 

    NUESTRAS MADRES (Our Mothers) de César Díaz

    2019 | Première mondiale | 1h18 | Belgique / France. Avec : Armando Espitia, Emma Dib, Aurelia Caal, Julio Serrano Echeverría, Victor Moreira.
    Guatemala, 2013. Le pays vit au rythme du procès des militaires à l’origine de la guerre civile. Les témoignages des victimes s’enchaînent. Ernesto, jeune anthropologue à la Fondation médicolégale, travaille à l’identification des disparus. Un jour, à travers le récit d’une vieille femme, Ernesto croit déceler une piste qui lui permettra de retrouver la trace de son père, guérillero disparu pendant la guerre.


    Consulter les photos en cliquant sur l'image : 
     
  • Samedi 25 mai, 20h30

    LITIGANTE de Franco Lolli. Film d'ouverture de la Semaine de la Critique.
    ​2018 | Première mondiale | 1h35 | Colombie / France. Avec 
    Carolina Sanin, Leticia Gómez, Antonio Martínes, Vladimir Durán, Alejandra Sarria.
    À Bogota, Silvia, mère célibataire et avocate, est mise en cause dans un scandale de corruption.
    À ses difficultés professionnelles, s’ajoute une angoisse plus profonde. Leticia, sa mère, est gravement
    malade. Tandis qu’elle doit se confronter à son inéluctable disparition, Silvia se lance dans
    une histoire d’amour, la première depuis des années.

    Pas d'équipe de film.


 Le Prix du Public des Visiteurs du Soir 

Le prix du public pour les longs métrages est attribué à : NUESTRAS MADRES 

1) NUESTRAS MADRES (340 points)
2) J'AI PERDU MON CORPS (332 points)
3) LE MIRACLE DU SAINT INCONNU (291 points)
4
)  LITIGANTE (272 points)
5) A WHITE, WHITE DAY (247 points)
6) ABOU LEILA (241 POINTS)

7) VIVARIUM (213 POINTS) 
8) CENIZA NEGRA (191 points)

(le calcul des points s'effectue de la manière suivante : le nombre de votes Un peu, Beaucoup, À la folie, Pas du tout, est pondéré par le nombre de spectateurs du film. Puis sont attribués un nombre de points par pourcentage : 1 point pour Pas du tout, 2 points pour Un peu, 3 points pour Beaucoup, 4 points pour À la folie).

Le prix du public pour les courts métrages est attribué à : THE MANILA LOVER de Johanna Pyykkö (Norvège-Philippines)

1) THE MANILA LOVER (Norvège-Philippines)
2) MARDI DE 8 À 18(France)
3) ITTI ILLI MEINT (Iles Feroë)
4) FAKH
(Egypte)
5) SHE RUNS (Chine)

6) JOURNEY THROUGH A BODY (France)
7) ULTIMUL DRUM SPRE MARE (Roumanie)
8) LUCIA EN EL LIMBO (Costa Rica)

9) KOLEKTYVINAI SODAI (Lituanie)
10) DIA DE FESTA (Portugal

 


 Les Prix de la Semaine de la Critique de Cannes

Grand Prix Nespresso : J'AI PERDU MON CORPS (I LOST MY BODY) de Jérémy Clapin

Prix Découverte Leitz Cine du court métrage : SHE RUNS de Qiu Yang

Prix Fondation Louis Roederer de la Révélation Masculine :  Ingvar E. Sigurðsson pour for HVÍTUR, HVÍTUR DAGUR (A WHITE, WHITE DAY) de Hlynur Pálmason

Prix Fondation Gan à la Diffusion : The Jokers Films, distributeur français French distributor pour VIVARIUM de by Lorcan Finnegan

Prix SACD :  César Díaz auteur de NUESTRAS MADRES (OUR MOTHERS)

Prix Canal + du court métrage : IKKI ILLA MEINT (SANS MAUVAISE INTENTION) de Andrias Høgenni


 

Affiches: 

THE UNKNOWN SAINT (LE MIRACLE DU SAINT INCONNU)

Vostfr arabe
Mention spéciale: 
58e SEMAINE DE LA CRITIQUE - Première mondiale - en présence de l'équipe du film
Année de réalisation: 
2019
Pays: 
Maroc-France-Qatar-Allemagne-Liban
Durée: 
1h40
Réalisateur: 
Alaa Eddine Aljem
Acteurs principaux: 
Younes Bouab, Salah Bensalah, Bouchaib Essamak, Mohamed Naimane
Synopsis: 

Au beau milieu du désert, Amine court. Sa fortune à la main, la police aux trousses, il enterre son butin dans une tombe bricolée à la va-vite. À sa sortie de prison, l’aride colline est devenue un lieu de culte où les pèlerins se pressent pour adorer celui qui y serait enterré : le Saint Inconnu. Obligé de s’installer au village, Amine va devoir composer avec les habitants sans perdre de vue sa mission première : récupérer son argent.

Commentaire des Visiteurs du Soir: 

Surprenant premier film, Le Miracle du Saint Inconnu modernise les codes du western et des croyances populaires. Un voleur en cavale enterre son butin dans le désert pour le récupérer plus tard. Les villageois construisent un mausolée dessus, lieu de culte qui permet à la région de prospérer. Le cinéaste observe avec amusement et tendresse le manège de ses personnages pour tirer profit de la situation, un burlesque détonnant.

Séances: 
Jeudi 16 Mai 2019, 20:30

HVITUR, HVITUR DAGUR (A WHITE, WHITE DAY)

Vostfr Islandais
Mention spéciale: 
58e SEMAINE DE LA CRITIQUE - Première mondiale - en présence de l'équipe du film
Année de réalisation: 
2019
Pays: 
Islande-Danemark- Suède
Durée: 
1h49
Réalisateur: 
Hlynur Pálmason
Acteurs principaux: 
Ingvar E. Sigurðsson, Ída Mekkín Hlynsdóttir, Hilmir Snær Guðnason, Björn Ingi Hilmarsson...
Synopsis: 

Dans une petite ville perdue d’Islande, un commissaire de police en congé soupçonne un homme du coin d’avoir eu une aventure avec sa femme récemment décédée dans un accident de voiture. Sa recherche de la vérité tourne à l’obsession. Celle-ci s’intensifie et le mène inévitablement à se mettre en danger, lui et ses proches. Une histoire de deuil, de vengeance et d’amour inconditionnel.

Commentaire des Visiteurs du Soir: 

Un homme affronte la perte brutale de son épouse dans un accident et soupçonne son infidélité. Ravagé par le doute et la soif de vengeance, il plonge jusqu’au malaise les êtres qui l’entourent dans une rage aussi incontrôlable que salvatrice.

Séances: 
Vendredi 17 Mai 2019, 20:30

J'AI PERDU MON CORPS

Mention spéciale: 
58e SEMAINE DE LA CRITIQUE - Première mondiale - en présence de l'équipe du film
Année de réalisation: 
2019
Pays: 
France
Durée: 
1h21
Réalisateur: 
Jérémy Clapin
Acteurs principaux: 
Hakim Faris, Victoire Du Bois, Patrick D’Assumçao
Synopsis: 

À Paris, la main tranchée d’un jeune homme s’échappe d’une salle de dissection, bien décidée à retrouver son corps. Au cours de sa cavale semée d’embûches à travers la ville, elle se remémore toute sa vie commune avec lui, jusqu’à sa rencontre avec Gabrielle.

Commentaire des Visiteurs du Soir: 
En conjuguant différents rythmes et tonalités, entre frénésie du vivant et douceur contemplative, Jérémy Clapin signe un film d’animation d’une grande modernité.
Séances: 
Samedi 18 Mai 2019, 20:30

VIVARIUM

VOSTFR anglais
Mention spéciale: 
58e SEMAINE DE LA CRITIQUE - Première internationale
Année de réalisation: 
2019
Pays: 
Irlande-Belgique
Durée: 
1h37
Réalisateur: 
Lorcan Finnegan
Acteurs principaux: 
Imogen Poots, Jesse Eisenberg, Eanna Hardwicke, Jonathan Aris, Senan Jennings
Synopsis: 

Une jeune femme et son petit-ami sont à la recherche de la maison de leurs rêves. Accompagné d’un étrange agent immobilier dans un tout nouveau lotissement, le couple va se retrouver dans une bien curieuse situation, dont il va leur être difficile de s’extraire…

Commentaire des Visiteurs du Soir: 

Vivarium, deuxième long métrage du réalisateur irlandais Lorcan Finnegan, est une plongée implacable dans un huis clos fantastique. La vie d’un jeune couple bascule lorsqu’il est piégé dans un monde surréaliste. Prisonnier de son destin, le duo captivant incarné par Imogen Poots et Jesse Eisenberg engendre une profonde réflexion sur le cycle de la vie.

Séances: 
Dimanche 19 Mai 2019, 20:30

CENIZA NEGRA (CENDRE NOIRE)

VOSTFR Espagnol
Mention spéciale: 
58e SEMAINE DE LA CRITIQUE - Première internationale - en présence de l'équipe du film
Année de réalisation: 
2019
Pays: 
Costa Rica-Argentine-Chili-France
Durée: 
1h22
Réalisateur: 
Sofía Quirós Ubeda
Synopsis: 

Selva, 13 ans, découvre qu’en mourant on ne fait que changer de peau. On peut se transformer en loup, en chèvre, en ombre, en tout ce que l’imagination permet.

Commentaire des Visiteurs du Soir: 

Une adolescente élevée dans la campagne par ses grands-parents apprend la vie à l’approche de leur mort. De cette dualité nait la puissance du film, son authenticité. Avec la perte de l’innocence vient la conscience du corps, de sa sensualité et le film déroule avec grâce le charme magique des moments précieux du quotidien

Séances: 
Lundi 20 Mai 2019, 20:30

PROGRAMME DE COURTS MÉTRAGES 1

VOSTFR
Mention spéciale: 
58e SEMAINE DE LA CRITIQUE - en présence des équipes de film
Année de réalisation: 
2019
Durée: 
1H45
Synopsis: 
  • Journey Through a Body de Camille Degeye.
    2019. Première mondiale. 31’. France. Avec Thomas Kuratli, Laurence Hallard.

    Thomas, musicien suisse-allemand, est cloîtré chez lui à cause d’un pied cassé. Il erre dans son petit appartement parisien, la jambe dans le plâtre, occupé à la composition d’un nouveau morceau. Lorsque le jour se lève, une visiteuse inattendue l’attend derrière sa porte.
     
  • Ultimul Drum Spre Mare (Le dernier Voyage à la mer) de Adi Voicu.
    2019. Première mondiale. 12’. Roumanie.

    Six passagers sont en route vers la mer dans le compartiment d’un train. Après un certain temps, la défiance s’installe et fait perdre à certains d’entre eux leur sang-froid. La suite du trajet vire au cauchemar.
     
  • Fakh (The Trap). de Nada Riyadh.
    2019. Première mondiale. 20’. Egypte-Allemagne.

    Karim, voyou français en exil à Alger, vit de petites combines. Il traîne son spleen auprès d’autres bandits dans cette prison à ciel ouvert.
     
  • The Manila Lover de Johanna Pyykkö.
    2019. Première mondiale. 26’. Norvège-Philippines.

    Lors d’un voyage aux Philippines, Lars, un norvégien quinquagénaire a rencontré la philippine avec qui il veut passer le restant de sa vie. Mais à sa grande surprise, elle refuse. Lars doit alors faire face à ses préjugés et à cette situation inconfortable.
     
  • Kolektyvinai sodai (Community Gardens) de Vytautas Katkus.
    2019. Première mondiale. 15’. Lituanie.

    Une histoire sur une relation peu chaleureuse entre un père et son fils. Leur lien, emmuré dansl’indifférence, se désintègre complètement.
Séances: 
Mardi 21 Mai 2019, 20:30

ABOU LEILA

Vostfr arabe
Mention spéciale: 
58e SEMAINE DE LA CRITIQUE - Première mondiale
Année de réalisation: 
2019
Pays: 
Algérie- France
Durée: 
2h15
Réalisateur: 
Amin Sidi-Boumédiène
Acteurs principaux: 
Slimane Benouari, Lyes Salem, Azouz Abdelkader, Fouad Megiraga, Meryem Medjkane, Hocine Mokhtar, Samir El Hakim
Synopsis: 

Algérie, 1994. S. et Lotfi, deux amis d’enfance, traversent le désert à la recherche d’Abou Leila, un dangereux terroriste. La poursuite semble absurde, le Sahara n’ayant pas encore été touché par la vague d’attentats. Mais S., dont la santé mentale est vacillante, est convaincu d’y trouver Abou Leila. Lotfi, lui, n’a qu’une idée en tête : éloigner S. de la capitale. Pourtant, c’est en s’enfonçant dans le désert qu’ils vont se confronter à leur propre violence.

Commentaire des Visiteurs du Soir: 

A partir de la quête de deux hommes et d’un terroriste en fuite, le premier film algérien d’Amin Sidi-Boumédiène nous replonge avec force dans les années noires de la guerre civile qui a déchiré le pays au milieu des années 90. Cette traversée du désert, qui a le souffle des grands films d’aventure, se double d’une exploration mentale, au coeur de la folie.Abou Leila est un cauchemar solaire, d’une puissance tragique.

Séances: 
Mercredi 22 Mai 2019, 20:30

PROGRAMME DE COURTS MÉTRAGES 2

VOSTFR
Mention spéciale: 
58e SEMAINE DE LA CRITIQUE - en présence des équipes de film
Année de réalisation: 
2019
Durée: 
1h45
Synopsis: 
  • Ikki illa meint de Andrias Høgenni.
    2018. Première internationale. 21’. Danemark-Îles Féroé.

    Elinborg tombe par hasard sur son amie Marita au supermarché. Elles restent courtoises mais quelque peu gênées car Elinborg a oublié l’anniversaire de Marita. Cependant quelque chose d’autre taraude Marita ; elle décide de mettre son amie au pied du mur et demande à Elinborg si elle l’a bloquée sur Facebook.
     
  • Dia de Festa de Sofia Bost.
    2019. Première mondiale. 17’. Portugal.

    Mena vit seule avec sa fille Clara qui fête ses 7 ans. Malgré leur situation précaire, elle parvient tout de même à lui organiser une fête d’anniversaire. Mais un coup de fil de sa mère vient bouleverser sa journée.
     
  • Mardi de 8 à 18 de Cecilia de Arce.
    2019. Première mondiale. 26’. France.

    Névine, surveillante dans un collège, met tout son coeur dans ce petit boulot un peu ingrat entre les profs, l’administration et les élèves. Logan, un collégien qu’elle apprécie, insiste pour récupérer une casquette aux objets trouvés. Elle ne se doute pas des conséquences que son geste va entraîner.
     
  • She Runs de Qiu Yang.
    2019. Première mondiale. 20’. Chine-France.

    Un hiver chinois comme les autres. Yu, une jeune collégienne d’une petite ville tente de quitter son équipe de gymnastique rythmique.
     
  • Lucía en el limbo de Valentina Maurel.
    2019. Première mondiale. 20’. Belgique-France- Costa Rica.

    Lucia, 16 ans, veut plus que tout se débarrasser de deux choses : ses poux et sa virginité.
Séances: 
Jeudi 23 Mai 2019, 20:30

NUESTRAS MADRES

VOSTFR Espagnol
Mention spéciale: 
58e SEMAINE DE LA CRITIQUE - Première mondiale - en présence de l'équipe du film
Année de réalisation: 
2019
Pays: 
Belgique-France
Durée: 
1h18
Réalisateur: 
César Díaz
Acteurs principaux: 
Armando Espitia, Emma Dib, Aurelia Caal, Julio Serrano Echeverría, Victor Moreira
Synopsis: 

Guatemala, 2013. Le pays vit au rythme du procès des militaires à l’origine de la guerre civile. Les témoignages des victimes s’enchaînent. Ernesto, jeune anthropologue à la Fondation médicolégale, travaille à l’identification des disparus. Un jour, à travers le récit d’une vieille femme, Ernesto croit déceler une piste qui lui permettra de retrouver la trace de son père, guérillero disparu pendant la guerre.

Commentaire des Visiteurs du Soir: 

Nuestras Madres, premier film du Guatémaltèque César Díaz, revient sur un épisode tragique de son pays, les disparus de la dictature militaire, drame qui a concerné de nombreux pays d’Amérique Latine. Il le raconte à travers un jeune homme qui aide des femmes à retrouver et identifier des disparus tout en recherchant son père. D’une intense sobriété, d’une simplicité bouleversante, le film redonne une dignité à tous ces visages blessés et humiliés.

Séances: 
Vendredi 24 Mai 2019, 20:30

LITIGANTE

VOSTFR Espagnol
Mention spéciale: 
58e SEMAINE DE LA CRITIQUE - Première mondiale
Année de réalisation: 
2018
Pays: 
Colombie-France
Durée: 
1h35
Réalisateur: 
Franco Lolli
Acteurs principaux: 
Carolina Sanin, Leticia Gómez, Antonio Martínes, Vladimir Durán, Alejandra Sarria
Synopsis: 

À Bogota, Silvia, mère célibataire et avocate, est mise en cause dans un scandale de corruption. À ses difficultés professionnelles, s’ajoute une angoisse plus profonde. Leticia, sa mère, est gravement malade. Tandis qu’elle doit se confronter à son inéluctable disparition, Silvia se lance dans une histoire d’amour, la première depuis des années.

Commentaire des Visiteurs du Soir: 

Franco Lolli dresse le portrait d’une femme qui doit faire face à des situations complexes et urgentes, aussi bien dans sa vie professionnelle, familiale et personnelle. Dans la veine de Pialat, Franco Lolli creuse un sillon dont l’exigence formelle transcende le cadre réaliste de son récit pour atteindre le plus profond des êtres, au coeur des émotions les plus vives et les plus pures, que seul le cinéma sait transmettre.

Séances: 
Samedi 25 Mai 2019, 20:30